Santorin


Santorin

Santorin, la plus saisissante des îles grecques ! Un panorama fantastique : un village amorcé en pente douce sur un plateau verdoyant se casse brusquement sur le vide en une lumineuse dégringolade de cubes blancs. Sa rade vaste et profonde s’étale sur l’emplacement du cratère en partie immergé. Santorin est le produit d’une tragédie volcanique de la fin du 16ème siècle avant J-C, qui fit s’effondrer le volcan en son milieu et disloqua l’île en plusieurs îlots. Ainsi apparut la Caldeira, falaise d’une beauté exceptionnelle. Au point le plus élevé, à Imérovigli, on peut admirer une véritable coupe géologique où se superposent la cendre noire ou rouge, la lave et le ponce. Surmonté par la ville de Fira, l’ensemble constitue un fantastique décor unique au monde.

A voir

Fira : ses coupoles, ses demeures seigneuriales, la vue extraordinaire sur le port et la falaise qui tombe à pic.
Le site d’Akrotiri, au sud de l’île à l’emplacement de la cité préhistorique de Fira ensevelie sous la cendre lors de
l’explosion du volcan en 1500 av. J.C. (site fermé depuis 2005 pour travaux).
Messa Vouno où se trouvait l’ancienne Fira : l’Agora, sanctuaires, théâtres, gymnases, etc.
Les beaux villages de Pyrgos, Imérovigli, Vlichada.
Les pittoresques maisons et l’église d’Agia Ana du village de Vothonas.
Le Mont du prophète Elie au sommet de l’île, d’où la vue est exceptionnelle.
L’église byzantine de l’Episcopie à Messa Gonia (XIème siècle).
Oia, au sommet de la falaise, aux maisons éclatantes de blancheur ou vivement colorées. On y admire le coucher du soleil.
Le volcan de Nea Kameni où le sol laisse échapper des vapeurs chaudes de soufre ; les sources chaudes de l’île voisine de Paléa Kameni.







Login-iconLogin